Le survivor 2020 sait utiliser le jeûne.

Aujourd’hui, je jeûne !

J’expérimente le jeûne depuis que j’ai l’âge de 16 ans. J’ai apprit que l’on peut vivre sans nourriture, en buvant seulement de l’eau, pendant près de 40 jours avant que notre corps ne puise dans ses organes vitaux ! C’est bon à savoir en ces temps de #quarantaine où les gens se battent pour un paquet de pâtes, non ?

En fait, pendant la période de jeûne, le corps fonctionne en autophagie, se débarrassant en priorité des toxines, des cellules viciées et des tissus les moins utiles. Comme la digestion prenait 1/3 de l’énergie du corps, cette énergie est redirigées vers le désengorgement, la réparation des tissus, l’optimisation des défenses naturelles et le rajeunissement du corps.

Si vous n’avez jamais osé, le #confinement est un bon moment pour expérimenter. En ce moment, vous êtes chez vous et l’activité est ralentie, de quoi tester dans les meilleures conditions de confort.

Ce que j’aime c’est que le jeûne permet aussi de reprendre confiance en son corps et en sa capacité de survie en ces temps de crise. C’est important de regarder les choses au travers des solutions plutôt que de la peur. C’est ce que je cherche à vous transmettre dans mes posts : tirer véritablement du bon de ce qui nous arrive. Transformer nos perceptions, nos habitudes, se libérer des croyances jusque là figées et réenchanter le monde.

Il y a plein de façon d’expérimenter : jeûne intermittent (jeûner une partie de la journée), une journée entière, jeûne un jour sur deux, un jour par semaine, 3 jours d’affilée, 7 jours voir plus, jeune sec (sans eau)…

Moi ces derniers temps j’aimais jeûner un jour par mois. Je pense jeune 1 jour par semaine pendant le confinement. Je bois souvent, pour soutenir mes organes d’élimination.

Et vous, avez-vous déjà jeûné ?

Survivor 2020 : mettre en place des forêts comestibles pour assurer notre survie.

Non mais les gens, on a existé des milliers d’années avant les supermarchés et les pâtes en sachets. Pas la peine d’être terrorisés par le manque au point de se battre aux caisses de carrefour pour survivre (cf les infos du soir) ! 🙄😑

Comment ça se fait que l’être humain ai oublié à ce point comment vivre de façon autonome ???

Si le monde s’écroulait et que les aliments dont on dépend jusqu’à présent n’étaient plus approvisionnés, notre option la plus rentables serait à mon avis de mettre en place un peu partout des… (roulement de tambour 🥁)

👉🌳FORÊTS COMESTIBLES🌳👈 !!!

Elles comportent différents étages de végétation afin d’être bien denses et rentables :
– 🍎🍐🍊🍒Des grands arbres fruitiers (pommier, poirier, cerisier, châtaignier…) et à coques (amandes, noix…)
– 🍏Entre eux : des arbustes ou arbrisseaux (fruitiers nains, espaliers…)
– 🥝🍇En dessous : des buissons à baies (framboisiers, groseilliers, kiwi…)
– 🍓🍅🥒🥬Au sol :(fraisiers, tomate…), légumes, plantes médicinales, sauvages comestibles, champignons.
– 🥔🧅🧄🥕Puis dans le sol, les légumes racines (pommes de terres, carottes oignons…)

Ce n’est pas seulement
– un MODÈLE VIABLE (protégeant les écosystèmes, la faune&flore et régénérant un sol et un atmosphère sain),
– qui nécessite PEU D’ENTRETIENT et peu d’arrosage (pas besoin de consacrer une saison au labour de la terre et à la récolte : on a faim -> on cueille),
– c’est aussi 💪 ACCESSIBLE À TOUS 💪 C’est l’autonomie et l’indépendance. C’est l’ABONDANCE. C’est la survie.

C’est ce que j’ai mit en place modestement et a très petite échelle dans mon propre jardin depuis 1 an et demi. Let’s go, les gars, c’est le moment de s’y mettre !