Survivor 2020 : mettre en place des forêts comestibles pour assurer notre survie.

Non mais les gens, on a existé des milliers d’années avant les supermarchés et les pâtes en sachets. Pas la peine d’être terrorisés par le manque au point de se battre aux caisses de carrefour pour survivre (cf les infos du soir) ! 🙄😑

Comment ça se fait que l’être humain ai oublié à ce point comment vivre de façon autonome ???

Si le monde s’écroulait et que les aliments dont on dépend jusqu’à présent n’étaient plus approvisionnés, notre option la plus rentables serait à mon avis de mettre en place un peu partout des… (roulement de tambour 🥁)

👉🌳FORÊTS COMESTIBLES🌳👈 !!!

Elles comportent différents étages de végétation afin d’être bien denses et rentables :
– 🍎🍐🍊🍒Des grands arbres fruitiers (pommier, poirier, cerisier, châtaignier…) et à coques (amandes, noix…)
– 🍏Entre eux : des arbustes ou arbrisseaux (fruitiers nains, espaliers…)
– 🥝🍇En dessous : des buissons à baies (framboisiers, groseilliers, kiwi…)
– 🍓🍅🥒🥬Au sol :(fraisiers, tomate…), légumes, plantes médicinales, sauvages comestibles, champignons.
– 🥔🧅🧄🥕Puis dans le sol, les légumes racines (pommes de terres, carottes oignons…)

Ce n’est pas seulement
– un MODÈLE VIABLE (protégeant les écosystèmes, la faune&flore et régénérant un sol et un atmosphère sain),
– qui nécessite PEU D’ENTRETIENT et peu d’arrosage (pas besoin de consacrer une saison au labour de la terre et à la récolte : on a faim -> on cueille),
– c’est aussi 💪 ACCESSIBLE À TOUS 💪 C’est l’autonomie et l’indépendance. C’est l’ABONDANCE. C’est la survie.

C’est ce que j’ai mit en place modestement et a très petite échelle dans mon propre jardin depuis 1 an et demi. Let’s go, les gars, c’est le moment de s’y mettre !

Survivor 2020, faire des stocks astucieux.

Alors moi, en plus des lentilles (pour les faire germer comme dans mon article précédent), j’ai fait des stocks de patates, d’oignons, d’amandes, de dattes et de pommes. 👉👉Résultat, on m’a dit que je n’avais pas le sens des priorités ! 😂🤣👈👈

J’ai dû expliquer que ces produits se conservent des mois au garage, et qu’en cas d’épidémie, mieux vaux manger des produits « frais » que des conserves en boites et des pâtes pour maximiser notre immunité 💪😷🦠😁😝
Protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux… Y’a tout ! On est bons les gars, on est bons !!

(Et puis si c’est la fin du monde, moi au moins j’aurais des trucs à planter pour assurer la survie post-apocalyptique et la reconstruction. 🤪Va planter tes légumes en conserve, nomého !!…)

Puis le mardi 17 mars, le jour suivant l’annonce du confinement, ma voisine m’appelle pour me dire qu’il y a plusieurs heures de queue à satoriz ainsi qu’à carrefour et qu’elle a dû laisser tomber 😱

🥜Les gens se jettent aussi sur l’huile dans les magasins, les rayonnages sont vides.
Je vous propose une idée : quitte à stocker, il y a mieux que l’huile. L’huile n’est pas un aliment complet.

J’opte toujours de préférence pour les oléagineux (arachide, sésame, amandes, noisettes, noix de cajou, graines de tournesol…), bruts ou en purée. Ils contiennent bien plus de nutriment : outre les graisses de qualité, ils contiennent aussi des protéines, des glucides, des fibres, des vitamines et des minéraux, et si vous les faites tremper, des enzymes pour mieux utiliser tous ces nutriments.
Sans compter qu’ils sont moins caloriques et plus rassasiants. C’est l’atout du survivaliste !

💪 Pour booster son immunité, l’alimentation est en première ligne. 💪

Avec les oléagineux, on peut faire des super sauces. 👇👇👇

RECETTE :
Coupez vos légumes et légumes racines en petit bout et faites les revenir à la poêle sans huile, avec un peu d’eau si nécessaire. Une fois cuit, ajoutez la sauce…

IDÉE DE SAUCE :
– 1cs de purée d’oléagineux 🥜 (si vous utilisez les oléagineux bruts, vous devrez passer le mélange au mixeur).
– 2 cc de vinaigre de cidre ou de jus de citron.
– 1 cs de sirop d’érable (facultatif)
– 2 cs d’eau voir plus (goûtez et ajustez
– 1 cc de moutarde
– 1/2 cc d’ail en poudre 🧄
– 1/2 cc de oignon en poudre🧅
– Sel, herbes, épices 🧂

🧟‍♂️ En plus, comme d’hab avec mes posts, en cas de fin du monde… On peut toujours en planter 😄😁 🧟‍♀️ 🌱🌳

Faire germer ses graines, le hack du survivaliste confiné !


En cas de quarantaine, stockez des lentilles et autres légumineuses. C’est la meilleure des ressources. Elles vous offrent la possibilité de maximiser votre nutrition, votre immunité, et de vivre plus longtemps sur vos stocks.

🌱Lorsque l’on fait germer des graines, leurs quantité, propriétés et teneur en nutriments sont immensément décuplées et leur qualité d’assimilation est optimisée🌱:

– Elles sont riches en protéines —> les protéines sont transformées en acides aminées libres (travail que notre estomac aurait à faire lui même si elles n’étaient pas germées) et enrichies d’enzymes, tout cela facilitant digestion et assimilation.
– L’amidon est dégradé en sucres simples (hautement assimilables),
– Les graisses en acide gras simples.
– Des enzymes se créent en grande quantité ainsi que de la chlorophylle alcalinisante (anti-maladies).
– Les minéraux sont centuplés et mieux fixés et assimilés car en union avec des enzymes et oligo-éléments.
– Les vitamines sont multiplié plusieurs centaines de fois et biodisponibles.
– Bourrées de fibres, leur indice glycémique est faible (stabilisant le poids).
– Les déchets sont réduits au minimum, soulageant les émonctoires et donc le corps a de l’énergie dispo pour se concentrer sur notre régénération et nos défenses.

🌱C’est un vrai petit miracle de vie !!!🌱

Une aide concrète à la potentialisation des défenses immunitaire et à la survie à long terme en ces temps perturbés.

Profitons de cette période pour apprendre à protéger nos corps et reconstruire nos habitudes sur des bases solides.

😁Et en cas de fin du monde, vous pourrez cultiver des lentilles^^ 😁🧟‍♀️ #coronavirus #pandemie #covid19 #survivorhack

TECHNIQUE : faire tremper vos graines une nuit, égoutter, puis rincer 2 fois par jour. Elles sont prêtes à être consommées dès le 2-3eme jour.
Graines germant rapidement (2-3 jours) : lentilles vertes, blondes, brunes, belluga ; haricots mungo, fenugrec.

Le survivor-2020 face à la pandémie.

Je suis une fan de survivalisme. Ce que j’adore avec cette « crise », ce sont les possibilités qu’elle offre. J’avais fait une conférence là dessus : si le monde s’effondre, comme dans les films apocalyptiques, quels sont nos moyens de survie ?

Derrière moi, une spirale de plantes médicinales faite avec une méthode de permaculture au potager partagé de Bois d’Arcy dans les Yvelines.

– Redécouvrir les plantes sauvages comestibles,
– Se rendre compte que la meilleure ration de survie c’est des oléagineux et des dattes,
– Si on n’a plus de possibilité de cuisson, savoir que manger cru c’est bénéfique et que ça peut même être délicieux, savoir quoi/comment faire,
– Savoir qu’on peut jeûner pendant des jours sans risques et que c’est même bon pour notre corps,
– Apprendre à faire et consommer des graines germées, véritables boost de nutriments,
– Planter des arbres fruitiers sur son balcon car le fruit c’est la base (les fruitiers sont plus viable au niveau survie et autosuffisance que les sachets de pâtes et de riz),
– Booster son système immunitaire en mangeant plein de fruits et de légumes et en redécouvrant des champignons, grands protecteurs de l’immunité (chaga…)
– Apprendre à jardiner et composter, cela sans produits synthétique, sans plantes stériles et récolter ses propres graines pour être autosuffisant,
– Découvrir le bushcraft et apprendre à bricoler
– Stocker son eau de pluie,
– Coopérer, s’aider les uns les autres avec nos connaissances et nos atouts,
– Mettre à l’honneur le prêt, l’échange, le partage,
– Découvrir que le savon de Marseille c’est efficace, durable et non polluant,
– Savoir utiliser de l’eau et du savon plutôt que du papier toilette,
– Avoir toujours une hache sous la main au cas où les zombies débarquent… (non là je rigole^^, gardez la hache pour le bushcraft et les feux de bois pour vous chauffer^^)

Bref, une occasion géniale de réfléchir à comment prendre soin de soi, des autres et de la planète, de la façon la plus durable, logique et respectueuse possible 🌍 🥰

Tartelettes crues au citron

Ce dimanche, pour la première fois, j’accueillais à mon domicile près de Genève des participantes pour un atelier de pâtisserie crue !

Ayant récemment fait construire notre maison, nous avions réfléchi la cuisine afin qu’elle soit pratique pour faire des shooting vidéo pour ma chaîne YouTube ainsi que pour animer des ateliers. J’étais donc très fière de recevoir du monde pour ce tout premier atelier.

J’étais troooop fière de pouvoir accueillir les filles à mon domicile pour crusiner ensemble !

Pour cet atelier, 3 recettes de pâtisserie végétale crue étaient proposées. Parmi elles, il y avait la fameuse tartelette au citron !

Je fais cette recette depuis des années. Elle figure même dans mon livre de recette Le Régime d’Abondance (aux éditions le Chou Brave).

Avec le temps cependant, je l’ai faite évoluer. Mon souci avec la pâtisserie crue était la lourdeur des préparations : la pâte sablée est généralement faite de noix et de dattes, et la garniture à base de noix également.

Ces dernières années, les produits crus ont pullulés en France. Et quel n’a pas été mon bonheur de découvrir enfin dans les rayons des boutiques biologiques Françaises des flocons d’avoine crus germés ! Ainsi, ce sont eux que j’utilise à présent avec les dattes pour confectionner des pâtes sablées totalement inédites, qui je l’espère, vous plairont autant qu’à moi.

Je vous laisse (re)découvrir ma recette phare…

Ingrédients pour 10 tartelettes :

Pâte sablée :

  • 100g de flocons d’avoine germés
  • 5 dattes medjool
  • 2 cs d’huile de coco
  • 1/4 de cc de vanille en poudre

Pour réaliser la pâte sablée, mixez les flocons d’avoine afin d’obtenir une poudre. Ajoutez-lui la vanille. Vous pouvez à présent écraser les dattes dans cette farine et leur ajouter l’huile de coco, afin de confectionner une pâte.
Étalez cette pâte au rouleau. Avec un emporte pièce, découpez des cercles, que vous déposerez dans des moules à tartelettes. Placez vos moules au congélateur environ 10 minutes pour leur permettre de durcir.

Pour obtenir de la vanille en poudre, je pulvérise mes gousses de vanille au moulin à café, et je les stocke dans un petit bocal. Elles sont ainsi prêtes à être utilisées dans n’importe quelles préparations.

Crème :

  • 125 ml de jus d’orange (2 à 3 oranges pressées)
  • 60 g de noix de macadamia ou de noix de cajou
  • 5 dattes medjool
  • le jus d’un citron
  • 1 morceau de peau de citron (1/8eme du citron)
  • 1/4 de cc de vanille en poudre
  • une dizaine de framboise pour la déco (facultatif)

Pour former la crème, mixez tous les ingrédients ensembles excepté les framboises. Versez cette préparation onctueuse dans les tartelettes, ajoutez une framboise sur chacune, puis laissez durcir légèrement au congélateur 1/2 heure avant dégustation.

Vous pouvez vous régaler dès à présent. N’oubliez pas de partager avec ceux que vous aimez !

Crédit photo : Joly Graphisme