Montée de kundalini, décembre 2017

23 décembre 2017

Mon amie Marina a passé l’après midi à la maison. Comme c’est une super-médium, elle en a profité pour travailler au niveau énergétique sur ma glande pinéale et sur l’ouverture de mon 3eme oeil. Elle demande d’abord à nos équipes de lumière si je suis prête, ça a l’air ok, alors elle bosse sur moi. Elle me dit que ça peut secouer, que je risque de faire des rêves étranges ou des cauchemars. Moi je me dis que de toute façon, au niveau physique je ne ressens pas grand chose alors ça ira.

25 décembre 2017

Le matin, je pioche une carte d’un nouvel oracle que j’ai offert à ma nièce : « buvez de l’eau ». Je m’hydrate bien ces temps-ci, alors sur le coup je le prends comme un encouragement…

Pendant la nuit, il m’arrive quelque chose de curieux. Je me réveille d’un coup avec une sorte de pétillement ou de vibration dans tout le corps, et des vagues de chaleur. Ça me rappelle la sensation que j’ai lorsque je m’apprête à faire une sortie astrale, sauf que je sais que ce n’est pas ça. Contrairement aux prémices de sorties astrales que je fais habituellement, des images étranges passent dans ma tête à toute vitesse, sans que je puisse les contrôler. Je vois des tranches de vie banales en accéléré, ma soeur qui me raconte quelque chose, mon père dans la cuisine qui vient de revenir de la boulangerie et qui met la table ; puis je vois mon fils (endormit à ma gauche), je vois son bras soudainement se séparer en plusieurs morceaux, et je me dis qu’il faut que je les re-clipse ensemble… Je ne me souvient trop vaguement du reste, à part cette sensation d’images qui s’enchaînent. J’ai des nausées, sans vraiment avoir envie de vomir. J’ai l’impression d’être totalement paralysée, mais pourtant je peux bouger. Dès que j’essaye de retomber dans le sommeil, une vague d’énergie me réveille, ou alors un son sort de ma bouche, comme un râle, et me réveille. J’ai quelques mini-soubresauts. Mon coeur bat vite. Ça dure environ 45 minutes.

Les mots « montée de kundalini » tournent en boucle dans ma tête.

26 décembre 2017

Le lendemain matin, je vais voir les symptômes de la montée de kundalini sur internet, mais je ne les reconnais pas tellement. Je contacte Marina pour lui parler de tout ça. Elle me dit que c’est en effet la kundalini qui se déclenche, mais je lui rétorque que je me sens normale ce matin, pas de différence d’avec avant, pas de perceptions exacerbées ou autre. Elle m’explique alors qu’on n’est pas sensé sentir de grosse différence, elle prend l’exemple de la digestion : « si tu manges tranquillement, tu ne sens pas tes intestins travailler ; mais si tu manges un truc énorme sans mâcher, ça va te rester sur l’estomac et te faire mal au ventre. L’éveil c’est pareil, une montée de kundalini violente est une catastrophe pour l’équilibre humain et on peut mettre beaucoup d’années à s’en remettre (c’est son cas, elle en a subit une à l’adolescence) ; mais lors de l’éveil le plus sécure et profond on n’a pas d’énormes symptômes. »

Je lui demande si je dois faire quelque chose ? Elle me répond que l’archange Mickaël, avec qui elle communique, me dit que je dois juste accompagner, que ça peut sortir par la peau (transpiration, plaques rouges…) donc que l’eau sera ma meilleure alliée ! Je rigole en pensant à la carte oracle « buvez de l’eau » que j’ai pioché la veille sans comprendre.

Elle ajoute que ce genre de cauchemars peuvent durer jusqu’à 2 semaines, et que l’archange Mickaël dit que j’ai un genre d’infusion chez moi, une fleur, qui donne une couleur un peu jaune, qui me ferait du bien le soir avant de dormir pour aider à digérer les cauchemars. Il y a plein de tisanes chez nous, mais plus particulièrement, le 25, matin de Noël, ma soeur m’a offert une tisane qu’elle a rapporté du Tchad, de l’armoise blanche, j’ignore si c’est ça mais c’est ce qui me vient en tête. Je ne sais même pas la couleur que ça donne en infusant car je n’ai pas encore testé, je me demande si c’est blanc (vu le nom). En attendant je regarde sur internet les bienfaits de cette plante et je tombe sur ce texte :

Les indiens utilisent l'armoise toujours comme "sauge". Ils utilisent l'herbe pour la purification spirituelle, pour chasser les mauvais esprits et les énergies négatives. Des faisceaux de feuilles de Calamus avec l'armoise sont toujours utilisées comme talisman. On dit que l'armoise est utile pour l'induction de rêves lucides et du voyage astral. Fumer ou consommer de l'armoise sous forme de plante ou en solution avant de dormir pourrait intensifier les rêves ou leur contrôle et aider à s'en souvenir".

Je suis super étonnée par la coïncidence, surtout que certains de mes rêves, comme le bras de mon fils qui se détache, étaient des rêves lucides, et que j’ai comparé mes ressentis à ceux du voyage astral.

Le soir j’attrape le paquet et je me rend compte qu’en arabe ça s’appelle du « chih », ce qui est rigolo car ça fait penser au « chi », l’énergie. J’infuse la tisane… Et en effet, elle est jaune !!! J’en reste bouche bée.

29 décembre 2017

Rien de particulier ne s’est produit jusqu’à présent. Je bois ma tisane tous les jours pour voir si quelque chose survient.

À suivre.

Commentaires Facebook:

3 thoughts on “Montée de kundalini, décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *