Archives pour la catégorie Uncategorized

Coaching d’un héros 25 – Développer sa richesse intérieure pour vivre dans l’abondance

Oui, on peut-être un héros et vivre dans l’abondance… Mais qu’est ce que l’abondance?

 

Et si tu veux écouter l’émission intégrale d’enquêtes-spirituelles, viens par ici! Dans cette émission précise, je parle de mon parcours spirituel, de comment j’en suis venue à faire « Coaching d’un héros »!!!!

Pour ceux qui ne peuvent/veulent pas voir la vidéo, voici mon texte retranscrit:

Bonjour à tous, bienvenus dans Coaching d’un héros numéro 25, la rubrique qui révèle ton héros intérieur et qui te permet de changer le monde !

Ce soir nous faisons notre dernière rubrique sur l’écologie, en ouvrant sur l’écologie intérieure.

On l’a dit, pour changer le monde, nous avons besoin de revoir nos modes de consommation afin d’encourager un système d’offre et de demande qui va dans le sens de la préservation des richesses naturelles, sans lesquelles notre futur est compromit. Comme on l’a vu dans les émissions précédentes,  alléger ses possessions, consommer moins et mieux permet de protéger notre planète.

Cela signifie-t-il vivre dans le dénuement et se couper de tout ? L’humain est un être extrêmement créateur, il a un élan qui le pousse à complexifier ce qui passe entre ses mains, qui le pousse à innover sans cesse. Ses créations rendent parfois bien des services, par exemple dans le domaine de la chirurgie ou du handicap. Les nouvelles technologies peuvent également beaucoup nous apporter. (la radio… internet… c’est plutôt chouette 😉

Pousser le monde vers l’écologie signifie ne pas puiser plus de ressources que la terre ne peut en créer. Ca signifie apprendre à entretenir et à réparer ce que l’on a déjà, ce que l’on ne fait quasiment pas actuellement puisque le but d’une société d’hyper-consommation est de nous pousser à racheter, elle crée donc des objets qui ne sont pas résistants. Ensuite, on a vu qu’il faut apprendre à recycler efficacement les déchets.

Même s’il est important de réfléchir à notre consommation, nous pouvons rester des personnes souciantes de la planète sans vivre totalement dénués de possessions. Les objets font également partie du jeu de la vie, ils peuvent venir enrichir notre quotidien. En plus des questions écologiques, il est essentiel de questionner notre rapport aux objets : sont-ils une partie de nous, ou un moyen d’accès à plus de liberté ? Sommes-nous enchaînés à nos possessions ou pouvons nous nous en défaire sans regret ? Les redistribuer ?

Que signifie vivre dans l’abondance ? Est-ce que c’est réellement des objets, de l’argent, qu’il est question ? Ils ne sont qu’un moyen. A quoi nous donnent-ils accès ?

Si la richesse extérieure nous permet d’amener plus d’amour autour de nous, d’entraide et de partage, elle peut être un moyen merveilleux et il n’y a pas de mal à la rechercher. Le problème est si la richesse matérielle est notre but principal, s’il vient nourrir nos peurs, angoisses de ne pas être aimé, craintes du manque ou du vide et besoin d’accumuler. On peut trouver des personnes très riches extérieurement mais aussi très tristes. L’abondance est-elle dans les objets eux-mêmes, ou dans l’ouverture que les objets nous permettent sur le monde ?

L’amour naît à l’intérieur de chacun de nous, nous en sommes la source première, et aucun objet ne peut le faire naître à notre place. Seul un autre être humain qui est dans l’amour peut nous pousser à réveiller l’amour en nous. Si une personne remplie d’amour de soi et des autres donne moins d’importance au matériel dans sa vie c’est pas parce qu’elle se force ou se prive, c’est simplement qu’elle a trouvé l’abondance au cœur d’elle-même, elle y a trouvé une richesse encore plus grande, illimitée. Elle peut alors redistribuer bien plus puisqu’elle n’est pas limitée par la quantité disponible. Elle peut amener la joie, l’imagination, la sérénité, elle peut partager ses connaissances, ses expériences. Elle peut soutenir un esprit triste ou en difficulté. Elle peut stimuler, encourager, vivifier…

Notre monde manque d’amour, de sourires, de joie, de tolérance et de bienveillance entre les êtres humains. Finalement notre monde manque de richesses intérieures et essaye de compenser ça par la richesse extérieure, entraînant toutes les dérives écologiques actuelles.

Nous pouvons inverser la balance. Ce qui est merveilleux c’est que c’est extrêmement facile et que ça commence par chacun d’entre vous.  Maintenant.

Sauver la planète commence par un sourire. Votre sourire !

Merci  de m’avoir écoutée et à la semaine prochaine !